Et si Strasbourg inspirait Rouen ?

L’Eurométropole de Strasbourg par l’intermédiaire de son vice-président aux mobilités, Alain Jund a annoncé le lancement de son Réseau Express Métropolitain Européen (REME) à partir du 11 décembre 2022. Période où la Zone à Faible Émission (ZFE) verra son périmètre élargi. Et ce n’est pas un hasard. Les élus locaux ont longtemps planché pour permettre aux habitants de la capitale alsacienne et de ses alentours de posséder une véritable alternative à la voiture individuelle. Avec le REME, l’objectif sera rempli. Le cadencement des trains va augmenter et passer à 30 minutes toute la journée sur la desserte périurbaine strasbourgeoise (Haguenau, Molsheim, Sélestat, Mommenheim). L’offre ferroviaire va augmenter de 2,2 millions de kilomètres parcourus, soit +43 % sur les axes concernés. On notera que l’Eurométropole de Strasbourg a participé au financement des trains supplémentaires. De plus, dans son périmètre, l'Eurométropole a mis en place l'intégration tarifaire. Une demande que l'association SOS Gares répète depuis longtemps.




Un modèle plus que nécessaire à Rouen


Notre métropole a également mis en place comme la capitale alsacienne une Zone à Faible Émission (ZFE) pour lutter contre la pollution atmosphérique. Ce dispositif est profondément injuste lorsqu’il n’existe aucune alternative. Il met de côté les classes populaires qui n’ont pas les moyens de changer de voiture. La Métropole de Rouen possède les infrastructures ferroviaires pour dupliquer ce modèle. Sur l’axe Yvetot-Elbeuf, il circulait avant la pandémie, un train par heure et par sens. Il est possible de réaliser la même performance sur l’axe Serqueux-Clères via Darnetal et sur la ligne qui pourrait relier Rouen-Gauche à Elbeuf-Ville via Petit -Quevilly et Petit-Couronne. Avec un tel projet, les voyageurs pourraient bénéficier d'un train toutes les 30 minutes et toute la journée. SOS Gares et le Comité de Triage de Sotteville se félicitent du lancement d’une étude pour un Service Express Métropolitain à Rouen et émettront prochainement des propositions claires, concrètes, viables à mettre en place rapidement. De plus, nous demandons à ce que la Métropole s’engage pour financer ces trains supplémentaires pour pallier le manque de soutien de l’Etat et de la Région comme l’a fait l’Eurométropole de Strasbourg.





173 vues0 commentaire