top of page

Participation de SOS Gares aux réunions de concertation avec les associations d'usagers normandes

Monsieur le Président de la Région Normandie,


Mr le Vice-Président de la Région Normandie chargé des transports,


Notre association vient d' apprendre récemment dans la presse régionale que vous avez réuni les "principales" associations d' usagers du ferroviaire en Normandie pour leur présenter votre décision d' augmenter les tarifs des trains normands en 2023.


Permettez-moi tout d' abord de m' étonner que l' association SOS Gares n' ait pas été invitée à cette réunion. Cette situation est récurrente puisque nous n' avons été invités à aucune réunion de ce type depuis 2021 et notamment à la précédente réunion qui concernait le plan de transport 2023.

Nous ne comprenons pas cette décision dans la mesure où nous sommes régulièrement conviés aux Conférences d' Axes et aux Comités de territoires qui nous concernent depuis la création de notre association en 2018 et que notre activité régulière et très médiatisée est reconnue dans de nombreux cadres institutionnels, par de nombreux élus, les

usagers et les habitants de nos territoires.


Nous aimerions donc connaître plus précisément les raisons pour lesquelles nous ne sommes pas invités à ces réunions de concertation régulières avec les associations d' usagers et nous portons à votre connaissance que nous souhaitons y être associés.


Si nous aurions pu participer à cette réunion, nous vous aurions indiqué que nous estimons que les usagers des transports n' avaient pas à faire les frais des choix de gestion et des orientations ferroviaires conduites depuis ces dernières années par le gouvernement et la Région Normandie et qui conduisent à la casse du service public ferroviaire pour mieux préparer la mise en concurrence. Nous aurions demandé ainsi que votre collectivité tienne compte du contexte de déflagration du pouvoir d' achat et de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre et prenne la décision d' arrêter de ponctionner les usagers! Stop

aux hausses de tarifs envisagés!


Le remède sera pire que le mal, qui s' accentuera avec l' ouverture à la concurrence du transport ferroviaire en Normandie, comme le montre l'exemple des Régions où la concurrence est déjà mise en place, avec un surcoût pour les finances régionales , que les usagers et les cheminots sont appelés à payer.


Notre approche est toute autre, à l' opposé de cette conception de réduction de coûts par la diminution du service ( suppression des trains, fermeture des guichets), la dégradation de sa qualité pour un coût plus élevé pour l' usager.


Il est important, compte-tenu de la situation, de répondre aux défis de l'urgence écologique et sociale , en prenant en compte réellement les besoins de la population et des territoires , en commençant notamment par l' augmentation du nombre de trains et la mise en place d' une

tarification sociale, à l' image de certaines Régions qui pratiquent la gratuité pour les scolaires et les étudiants voire des tarifs très avantageux pour tous.


Voici ce que nous n' aurions pas manqué d'indiquer si nous avions été associés à cette rencontre. Je vous prie d' agréer, Mr le Président, Mr le Vice-Président, l'

expression de mes plus sincères salutations,


Le Président de SOS Gares,


Jean-Louis Dalibert


21 vues0 commentaire
bottom of page